CARINE MARRET


Carine Marret Promenades littéraires Côte d'Azur Nice écrivains littérature livres Nietzsche Maupassant Simenon Gary Saint-Exupéry Modiano Apollinaire

"Promenades littéraires sur la Côte d'Azur"

Nouvelle édition revue et augmentée

CARINE MARRET

(Ed. Mémoires Millénaires,
décembre 2011)

Nombre d’écrivains furent charmés par la douceur de vivre et les paysages de la Côte d’Azur. Le ciel aux couleurs si profondes, les palmiers et les oliviers majestueux, la mer toujours scintillante et fascinante, les jardins verdoyants, les rues ombragées, les splendides édifices constituent le cadre de leurs souvenirs, de leurs pensées secrètes et de leurs rêves.

Ce guide amoureux propose ainsi de suivre les traces des grands auteurs qui ont su révéler les secrets cachés dans un décor auquel ils étaient intimement attachés. Au fil d’agréables promenades en leur compagnie, il invite à découvrir ou redécouvrir cette magnifique région, drapée d’une lumière nouvelle à travers leurs regards tantôt émerveillés, tantôt empreints de poésie, tantôt de mystère.

Des lieux : Nice, Menton, Roquebrune-Cap-Martin, Monaco – Monte-Carlo, Eze, Villefranche-sur-Mer, Cagnes-sur-Mer, Antibes, Juan-les-Pins, Cannes, Saint-Paul de Vence, Saint-Raphaël, Valescure, Agay, Anthéor, Fréjus…

Des livres, des écrivains : Guillaume Apollinaire, Michel Butor (+ interview exclusive), Alexandre Dumas, Francis Scott Fitzgerald, Max Gallo (+ interview exclusive), Romain Gary, JMG Le Clézio, Gaston Leroux, Guy de Maupassant, Raoul Mille (+ interview exclusive), Patrick Modiano, Friedrich Nietzsche, Louis Nucéra, Jacques Prévert, Antoine de Saint-Exupéry, Georges Simenon, Anton Tchekhov, Didier van Cauwelaert (+ interview exclusive).


EXTRAIT

Guy de Maupassant

Tremblement de terre
Le 23 février 1887, un terrible tremblement de terre est ressenti dans toute la Ligurie et le pays niçois. La veille au soir, on a célébré la fin du carnaval. Et soudain, à l’aube, un bruit souterrain se fait entendre. Les murs se lézardent, les meubles se renversent, les cloches sonnent, et les gens se jettent dans la rue.
Guy de Maupassant réside alors au Chalet des Alpes, à Antibes. Réveillé brusquement, il se précipite vers la porte de sa chambre. Mais une seconde secousse le bouscule violemment. Il retrouve l’équilibre, se dirige vers les escaliers, et gagne le jardin. Il est 6 heures. Le jour se lève dans une infinie douceur. « Cette absolue tranquillité du ciel, pendant ce bouleversement épouvantable, était tellement saisissante, tellement imprévue, qu’elle me surprit et m’émut davantage que la catastrophe elle-même. »


VOIR LE LIVRE SUR AMAZON

alt

« Promenades littéraires sur la Côte d’Azur »
de Carine Marret

Première édition, 22 mars 2010

(Ed. Mémoires Millénaires)


Droits de reproduction réservés © Carine Marret 2010 - 2017